Deezer ou l’écoute enfin légale de musique

3
180

deezer logo musique online

Les fournisseurs d’accès à Internet se lancent aujourd’hui sur un nouveau terrain de bataille pour appâter leurs futurs nouveaux clients : l’écoute illimitée de musique en ligne. Jusqu’alors considérée comme illégale, néfaste et immorale, le streaming était toujours décrié par les maisons de disques comme étant source de leur manque à gagner. Ces deux besoins ont été liés et ont donné naissance à ces nouveaux services en ligne. Neuf Cegetel s’est allié avec Universal Music Group pour proposer le catalogue du label (soit 150.000 titres), Alice et Orange ont également leurs contrats. Free, qui ne pouvait laisser passer pareille opportunité, a annoncé son partenariat avec le site Deezer.com. Vaste blague, il n’y a rien de plus qu’un lien renvoyant vers le-dit site. Qu’ils remballent donc leur mercatique de débutant et qu’ils évitent de prendre les internautes pour des idiots, on accède à Deezer depuis n’importe quelle connexion internet au monde, quelque soit le FAI !
L’ex-nommé Blogmusik, qui avait dû fermer ses portes en mars 2007 sur demande de la SACEM et de la SPPF. Un célèbre clone du nom de Radio.Blog.Club avait lui été contraint de restreindre son catalogue musical. Deezer succède donc à Blogmusik suite à un accord passé avec la SACEM. Formidable, il est maintenant autorisé d’écouter tout ce que l’on désire par ce site, via le player intégré, et la qualité d’écoute est même très bonne (en général entre 128 et 192Kbps). Une partie des revenus tirés de la publicité est reversée à la société du droit d’auteur, mais UMG ne l’a pas entendu de cette oreille puisqu’ils protestent ne rien percevoir dans l’histoire. Même si les offres commencent à voir le jour, difficile de faire le tri entre les services à l’avenir incertain et ceux qui seront plébiscités par tous les acteurs. Une seule chose est sûre, chacun voudra y gagner son pain. Et la culture dans tout cela ?

3 COMMENTS

  1. Il fallait de toute façon se rendre à l’évidence que le piratage d’oeuvres est inévitable sur le net.
    C’est un bon pas en avant.

Comments are closed.