cloud computing hebergement donnees internet

cloud computing hebergement donnees internet

Il y a dix ans, les entreprises devaient avoir leur site internet (aujourd’hui encore bien sûr). Elles se tournaient donc vers une agence web, un indépendant ou embauchait un salarié pour créer et maintenir cette vitrine en ligne. Les particuliers se sont aussi pris au jeu du site web en réservant un nom de domaine reprenant leur patronyme ou leur pseudo. Derrière ce nom se cachent généralement des mini-sites ou des blogs personnels sans grande importance, les données affichées ne sont pas confidentielles et la sécurité est basique. Depuis quelques temps, on entend partout qu’il faut utiliser le « cloud », que ce truc est fantastique, qu’on peut envoyer ses fichiers dans un nuage pour y accéder de n’importe où dans le monde, que c’est sécurisé, bref la huitième merveille du monde. Encore faut-il faire le bon choix.

 

Il n’en fallait pas moins pour que des entreprises se créent dans cette nouvelle niche ô combien promise à un avenir radieux. Si l’on peut trouver de nombreux exemples de webmasters peu scrupuleux qui ont entubé des entreprises, les arnaques au cloud seront elles aussi bientôt débattues dans les forums spécialisés.  Problème, on ne diffuse plus quelques informations commerciales mais des fichiers très confidentiels et/ou très personnels. Une entreprise, qu’elle soit TPE ou PME, doit bien réfléchir avant d’envoyer ses documents importants dans un espace vendu comme sûr. Quels seraient les impacts si la liste des clients, les marges commerciales et d’autres informations comptables se retrouvaient piratées et ainsi balancées sur le net ?

Même si le piratage n’est pas le risque principal dans ces cas-là (choisir un hébergeur de renom qui a fait ses preuves), il faudra aussi voir les conditions de récupération des fichiers dans diverses situations : vous n’avez plus de connexion internet, vous souhaitez une copie sur DVD ou disque dur, vous voulez vous assurer que tout soit bien effacé chez l’hébergeur, que faire s’il ferme boutique, comment réagir s’il est piraté par des hackeurs, connaitre la haute disponibilité mise en place et la garantie de pouvoir tout le temps accéder à ses données, etc.

Choisir un bon hébergeur de cloud computing sera l’objet d’un futur article mais il faut d’ores et déjà choisir un prestataire français ou européen, par exemple 1&1 Domaines, car les sociétés américaines sont soumises au Patriot act, une loi qui autorise le gouvernement américain à fouiller dans vos données s’ils estiment qu’elles contiennent des informations concernant un projet terroriste. Qui voudrait prendre le risque que des gens lisent vos documents parce que vous avez des clients irakiens, que votre fournisseur principal est en Chine et que votre associé a passé ses dernières vacances à Cuba ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here