Home Multimedia et Technologie Datacenters et supercalculateurs

Datacenters et supercalculateurs


Le couloir de la mort ?size=1>

Un supercalculateur est (en simplifié) une multiplication de gros ordinateurs qui travaillent ensemble pour obtenir une incroyable puissance de calcul en commun. Ils sont utilisés pour des prévisions météorologiques, des simulations nucléaires et d’autres recherches civiles et militaires.
Dans les classements des meilleurs supercalculateurs au monde, IBM garde une longueur d’avance en atteignant aujourd’hui la puissance de plus de 1 000 TeraFlops (1,026 PetaFlops précisément, soit un million de milliards d’opérations à virgule flottante par seconde) avec son RoadRunner doté de presque 130 000 processeurs.
Il est par contre inquiétant de constater que les huit derniers records sont propriétés de laboratoires américains qui ont pour mission de créer des armes nucléaires (United States Department of Energy et Lawrence Livermore National Laboratory).
Où s’arrêtera cette course à la (très très haute) performance ? La seule limite étant celle de la vitesse de la lumière, on pourra encore travailler sur la latence de transmission des informations due à la distance.
Un des objectifs (non militaires) est d’arriver à simuler, en temps réel, un cerveau humain. Autre but, arriver à prévoir la météo à plus long terme (on parle de deux semaines d’ici 2030), c’est-à-dire le climat, mieux anticiper les catastrophes naturelles (type ouragan), donc sauver des vies.

Vidéo de présentation d’un datacenter Google.

Voir d’autres vidéos de datacenters sur le profil YouTube d’un fan.

D’autres images :
Planche de processeurs du Cray-1 Aperçu du RoadRunner d’IBM
Puissance cumulée des 500 plus gros supercalculateurs au monde
Répartition des supercalculateurs selon leur pays
IBM RoadRunner : site officiel et caractéristiques techniques
Site officiel du Top 500 des Supercomputers
Des photos d’une ferme de serveurs du CERN

NB : j’ai volontairement simplifié les termes et omis certaines explications trop techniques. La confusion supercomputer et datacenter est volontaire.

Exit mobile version