Dans les environs d’Oaxaca, à 2.000m d’altitude, le Monte Albán est un des plus importants sites du Mexique (et celui qui m’a le plus impressionné). Le nom zapotèque est Danipaguache (montagnes sacrées), alors que les Aztèques le connaissaient sous le nom de Ocelotepec (montagne du jaguar).

Ces bâtiments furent un centre cérémoniel important, d’abord Zapotèque (Ve siècle), puis Mixtèque (XIe siècle), jusqu’à ce que les Aztèques y établissent leur protectorat, peu avant l’arrivée des Espagnols.

Cette cité mésoaméricaine, à son apogée, comptait environ 35.000 habitants, et couvrait une superficie de 40km² à l’étape finale. Elle comporte beaucoup de pyramides, un terrain de jeu de balle, des temples, des tombes de dignitaires.

Suicide collectif ?

Alfonso Caso est connu pour y avoir dirigé des fouilles entre 1931 et 1943 : il mit au jour 176 tombes.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here