quartier rouge amsterdam red district coffee shop

Les faits : la prostitution est légale aux Pays-Bas depuis 1815. D’après les statistiques, il y a actuellement plus de 25.000 prostituées aux Pays-Bas et plus de la moitié seraient des immigrées en situation illégale.
La municipalité d’Amsterdam a annoncé jeudi avoir débloqué 15 millions d’euros pour participer au rachat de 51 vitrines de prostitués dans son Quartier Rouge, qui devront être reconverties en logements et commerces. Cette opération s’inscrit dans une politique volontariste de nettoyage du Quartier Rouge, a expliqué le maire Job Cohen. « Depuis la libération de la prostitution en 2000, les choses ont bien changé. Aujourd’hui on a affaire à du trafic de femmes, de l’exploitation, et à toutes sortes d’activités criminelles ». Une société immobilière a conclu un accord avec l’empereur du sexe aux Pays-Bas, Charles Geerts, pour racheter 25 millions d’euros ces vitrines au cœur du Red District.
A visiter néanmoins : Musée du Sexe (Venustempel), Musée érotique, Musée du Haschisch et Het Gulden Vlies (le temple du préservatif).

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here