audi quattro

audi quattro

4WD, AWD, 4×4 ou plus clairement 4 roues motrices, le système de transmission intégrale Audi Quattro a sans cesse été amélioré depuis trente ans. Depuis ces cinq générations, cette technologie tout-terrain fut d’abord réservée aux coupés sportifs avant d’être adaptée aux SUV et voitures plus classiques du constructeur et du groupe Volkswagen. Afin de mieux comprendre comment fonctionne le quattro, Audi détaille les moindres détails dans cette vidéo.

Dès1980, Audi révolutionne le monde des voitures de tourisme en proposant la première auto à transmission intégrale, le Coupé Quattro. Grâce à une transmission permanente aux quatre roues, la tenue de route est améliorée et les virages sont passés plus rapidement. Gestion de l’ABS, blocage manuel du différentiel, cette première version apporte un nouveau style de conduite sportive. La seconde génération de la transmission bénéficie du système Torsen (Torque Sensing), différentiel central 50-50 qui passe automatiquement à 75-25 selon les besoins. S’en suivent d’autres améliorations pour accroitre la motricité et le plaisir de conduire facilement en toute sécurité. La répartition actuelle par défaut est de 40-60 avec une répartition dynamique jusqu’à 70% du transfert de couple sur les roues avants ou jusqu’à 85% sur l’essieu arrière.

Quattro chez Audi, Syncro puis 4motion chez Volkswagen, 4×4 pour Skoda et 4 sur les Seat, la technologie Quattro s’est imposée d’elle-même dans le groupe VAG. Ses concurrents sont le xDrive de BMW, 4Matic chez Mercedes, All-Trac sur Toyota, ATTESA pour Nissan, S-AWC de Mitsubishi et SH-AWD chez Honda. Les Subaru n’ont pas de besoin de nomenclature précise, tous ces véhicules étoilés sont équipés d’une transmission intégrale permanente.

audi quattro virage acceleration

audi quattro virage

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here