L’alphabet braille

2
206

Aujourd’hui est le 197e anniversaire de la naissance du français Louis Braille. Il perdit la vue à l’âge de trois ans suite à un accident, et alors qu’il avait une dizaine d’années, il mit au point un alphabet sur six points que nous connaissons tous : le braille. En 1847, il inaugura la première machine à écrire le braille, après avoir passé près de 25 ans pour être officiellement adopté en France. Créé pour les personnes aveugles ou déficientes visuelles, cet alphabet reste utilisé depuis près de 200 ans, également par les armées, puisqu’il permet aux militaires d’échanger silencieusement des ordres. Par la suite adapté au monde de la musique, des mathématiques, puis de l’informatique (modifié à huit points), ce langage reste très accessible même pour les voyants.
Un service gratuit à découvrir et qui mérite d’être connu : Braillepost. Vous rédigez un texte sur votre ordinateur, ils s’occupent de l’imprimer en braille et de l’envoyer à votre destinataire, sans même être facturé des frais d’envoi ! Saluons cette initiative non commerciale d’origine belge, qui rend pleinement accessible la communication entre voyants et mal- ou non-voyants à l’aide de ces cécogrammes.

2 COMMENTS

  1. Très intéressant.
    J’en ai entendu parler sur France Info il y a peu.

    Juste une remarque, il faut écrire 197e anniversaire (pas d’accent sur la lettre e, et si possible la mettre en exposant).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.