site photos photographies dan ballard voyage europe asie amerique nord sud

Voyageur confirmé mais pas encore au niveau de Matt Harding, Dan Ballard parcourt le monde continent par continent, pays après pays. Rencontré par hasard près de Cracovie (Pologne), cet Américain du Colorado possède une richesse de culture et une soif de découverte qui donnent envie de l’accompagner tout autour du monde. Après son épopée de neuf mois en Amérique du Sud, il est actuellement en Europe pour cinq mois, du Royaume-Uni à la Grèce, de la Finlande au Portugal. Son site propose quelques clichés de ses voyages sac sur le dos et appareil photo en bandoulière, le continent européen sera créé d’ici la fin de cette année.

site photos photographies dan ballard voyage europe asie amerique nord sud

site photos photographies dan ballard voyage europe asie amerique nord sud

5 Commentaires

  1. Mais comment financer de tels voyages ??
    C’est le rêve de beaucoup de monde de parcourir notre belle planète mais pas le temps et pas l’argent…
    Ce voyageur t’a t-il expliqué son secret lors de votre rencontre ?

  2. Pour financer ses voyages, il cumule 2 emplois en économisant un maximum et en vivant chez ses parents, une fois qu’il pense avoir réuni suffisamment d’argent, il part à l’aventure. Il compte 1000$ par mois sans les billets d’avion et l’équipement.

    A mon avis ce n’est pas vraiment une question de temps ni d’argent, il faut repenser son style de vie, ne plus voir le boulot comme moteur de sa vie, avoir d’autres rêves que d’investir dans l’immobilier.
    Sans être aussi passionné que Dan Ballard, je comprends très bien cette façon de penser et de vivre. J’aimerais pouvoir un jour raconter à mes petits enfants la vie dans les pays du monde entier au lieu de simplement dire que j’ai bossé pendant 40 ans dans la même boite.. Avis perso.
    Il faut s’en donner les moyens et choisir de vivre une vie différente de nos concitoyens.

  3. T’inquiètes, je comprends également parfaitement cette façon de penser, c’est celle que j’ai actuellement.
    Je suis toujours étudiant et vit chez mes parents, sans manquer de rien, pendant cette année de fac, j’ai choisi de bosser en parallèle des cours pour profiter pleinement de cet été (avant, c’était fac et job d’été tout l’été, ici, 3 mois de vacances mais 8 mois de dur labeur pendant la fac) ce qui me permet cet été de parcourir à moto les coins pas trop loin de chez moi et c’est également ce qui va me permettre de faire un tour de france en moto en aout.
    Seulement, je sais garder les pieds sur terre, je sais donner une limite à mes rêves, j’ai compris que ce rythme de vie est difficile et que l’argent (tout du moins en restant en pays "riche") part extrêmement vite. Je sais la chance que j’ai d’avoir pu accumuler cet argent au long de l’année car pas de loyer, pas d’électricité, pas d’eau, pas de gaz etc. …
    Maintenant, je me trompe peut-être, mais dès l’instant où on ne vit plus chez ses parents, tout va se compliquer je pense. De plus, pouvoir prendre un boulot (ou deux) "comme ça", le quitter, rester "inactif" 6 mois et revenir dans ce que certains appellent la vie active du jour au lendemain, me paraît encore plus utopique si je regarde les chiffres du chômage…
    Et si on aime les gosses et qu’on veut avoir une vie de famille, c’est vraiment rêver éveiller (c’est aussi une des raisons pour laquelle je me suis rendu célibataire à la fin du printemps).
    Enfin voilà, je pense vraiment qu’il y a débat, c’est effectivement une façon de penser mais pas uniquement.
    Je serai ravi de savoir ce que tu penses de mon avis.
    Au fait, très bons goûts musicaux !
    http://www.lastfm.fr/user/lioudo...

  4. Je pense que tu as bien compris la méthode, c’est-à-dire sans être utopique !
    Profites de pouvoir économiser un maximum en étant chez tes parents, la somme des loyers + charges + impôts + assurances + nourriture grève considérablement le budget voyages. Les pays d’Europe de l’Ouest sont très chers en comparaison de l’Europe Centrale et de l’Est, c’est vraiment incomparable et le dépaysement est flagrant.
    Ca dépend dans quel domaine tu souhaiteras travailler, dans le cas de l’Américain, il fait des jobs peu qualifiés mais recherchés (bâtiment, vente, voiturier) et peut donc quitter un emploi sans grand souci.
    Je pense aussi qu’il faut mettre de côté sa vie familiale, du moins lorsqu’on n’a pas trouvé quelqu’un qui veut suivre les mêmes rêves.. En Slovaquie, j’ai discuté avec un couple et deux enfants (environ 12 et 15 ans) qui étaient partis pendant une année complète faire le Canada + USA en camping car, expérience incroyable d’une famille qui a vendu tous ses biens en France pour partir libéré, le retour s’est fait en douceur, à l’école pour les jeunes et à la recherche d’un travail pour les parents.
    Sans aller jusque là, on peut profiter des longues vacances scolaires estivales pour se promener un peu partout, suivant le budget. Je repars dans 2 semaines pour les Balkans, même principe que l’Europe Centrale : trajets en voiture, nuits en camping, restaurants pas chers mais locaux, donc budget limité mais sans perdre le charme de ces destinations. Ce ne sera qu’un mois maximum, largement de quoi visiter correctement toute la zone géographique. La prochaine grosse économie sera pour financer une traversée des Etats-Unis, difficile de se libérer pendant un ou deux mois d’un travail, je profite donc d’être encore étudiant pour faire cela !

  5. @ludo:
    "Maintenant, je me trompe peut-être, mais dès l’instant où on ne vit plus chez ses parents, tout va se compliquer je pense. De plus, pouvoir prendre un boulot (ou deux) "comme ça", le quitter, rester "inactif" 6 mois et revenir dans ce que certains appellent la vie active du jour au lendemain, me paraît encore plus utopique si je regarde les chiffres du chômage…"

    Quitte la france si tu veux augmenter ton pouvoir d’achat ou d’économies plutôt et achete pas l’album de carla lool

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here