photo gaspillage alimentaire

En France, les supermarchés et hypermarchés ne peuvent pas (ou ne veulent pas) donner leurs excédents de stock à des associations d’aide aux personnes en difficulté. Certains ferment les yeux sur ce gaspillage quand d’autres aspergent les denrées de javel pour que personne ne puisse les consommer. A l’initiative d’un député belge, une loi impose aux enseignes de donner leurs surplus alimentaires à des associations caritatives.

Des aliments invendus en magasin finissent à la poubelle alors qu’ils sont encore propres à la consommation. Ce principe de précaution mis en avant par les gérants de commerces d’alimentation est moins glorieux quand on dépasse le million de personnes qui trouvent refuge dans les Resto du Coeur.

En Europe, près de la moitié des aliments encore sains sont jetés par les ménages, les commerces, les restaurants et les entreprises de l’industrie alimentaire. Une hérésie quand on sait que 16 millions de citoyens européens dépendent de l’aide alimentaire pour survivre.

Cette loi belge permet de lutter contre le gaspillage alimentaire. Les magasins doivent conserver ce surplus en parfait état de conservation pour les distribuer à des associations.

source ; lire aussi le rapport du parlement européen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here