Tennis : Roger Federer atteint sa 500e victoire

7

Roger Federer 500 victoires numero 1 mondial atp roland garros meilleur joueur tennis terre battue raphael Rafael nadal

Roger Federer a passé le cap des 500 victoires en battant hier David Ferrer 6-4, 6-0 en quarts de finale du tournoi de Monte-Carlo.
« C’est énorme, ça fait beaucoup de matches dans les jambes et je suis encore là, vivant et même pas blessé, c’est ça qui fait plaisir », a commenté le Suisse de 25 ans, qui affrontera en demi-finale l’Espagnol Juan Carlos Ferrero. Roger Federer présente un bilan impressionnant de 500 succès contre 127 défaites, mais c’est surtout lors des trois dernières années qu’il a affolé les compteurs. Depuis début 2004, date de son accession à la première place mondiale, le Suisse en est à 264 victoires pour seulement 17 défaites, soit un taux de réussite insolent de 94%.
S’il ne devait retenir qu’une victoire, il ne choisirait pas une de ses 35 finales gagnées, dont 10 du Grand Chelem, mais son succès sur Pete Sampras à Wimbledon en 2001, alors qu’il n’était encore qu’un espoir surdoué. « C’était sur le Central, je gagne en cinq sets en faisant un match énorme, celle-là restera spéciale ».
Un seul joueur en activité a gagné plus de matches que lui : Carlos Moya (516), mais l’Espagnol a cinq ans et quelque 150 défaites de plus que le Suisse au compteur. Plus que cette barre des 500 qu’il était sûr depuis longtemps de passer à un moment ou à un autre, c’est l’obstacle Rafael Nadal, resté à ce jour infranchissable sur terre battue, que Federer se propose de dominer. Rafael Nadal s’est quant à lui qualifié pour les demi-finales en battant l’Allemand Philipp Kohlschreiber, et rencontrera le Tchèque Tomas Berdych. On peut logiquement s’attendre à une finale exceptionnelle opposant les actuels deux premiers joueurs mondiaux au classement ATP.
Mise à jour samedi : 501 victoires ! Federer vient de s’imposer 6-3 6-4 face à Juan Carlos Ferrero. Il accède donc à la finale du Tournoi de la Principauté.
Mise à jour dimanche : Finale remportée par Nadal, comme d’habitude lors de ces duels, en 6-4, 6-4.