Comment est calculé le bonus – malus de l’assurance auto et moto

0
carte verte assurance auto moto

Chaque conducteur de voiture ou de moto est habitué à entendre parler de bonus et de malus d’assurance. De ce coefficient est déduit le montant à payer chaque année pour assurer son ou ses véhicules, chacun cherche donc à avoir le plus de bonus possible. Malheureusement, à chaque sinistre responsable, une partie de ce bonus est amputé et certains tombent même en malus lorsqu’ils passent en négatif. Mais combien d’années faut-il pour avoir le bonus maximal ? Comment est calculé ce taux et pourquoi n’est-il pas progressif ?

D’une manière générale, chaque période d’un an sans sinistre responsable du conducteur apporte une modification du coefficient de bonus : 5% pour une assurance traditionnelle « promenade et trajet travail » et 7% pour les contrats incluant « déplacements professionnels réguliers » (par exemple si vous vous occupez de la location d’entrepôts en Ile de France et que vous devez vous déplacer régulièrement).

Calcul du bonus des assurances

1 an d’assurance (sans sinistre) 100 x 0,95 = 0,95 soit 5% de bonus
2 ans d’assurance B 0,95 x 0,95 = 0,90 soit 10% de bonus
3 ans d’assurance L 0,90 x 0,95 = 0,85 soit 15% de bonus
4 ans d’assurance O 0,85 x 0,95 = 0,80 soit 20% de bonus
5 ans d’assurance G 0,80 x 0,95 = 0,76 soit 24% de bonus
6 ans d’assurance 0,76 x 0,95 = 0,72 soit 28% de bonus
7 ans d’assurance N 0,72 x 0,95 = 0,68 soit 32% de bonus
8 ans d’assurance O 0,68 x 0,95 = 0,64 soit 36% de bonus
9 ans d’assurance T 0,64 x 0,95 = 0,60 soit 40% de bonus
10 ans d’assurance E 0,60 x 0,95 = 0,57 soit 43% de bonus
11 ans d’assurance C 0,57 x 0,95 = 0,53 soit 47% de bonus
12 ans d’assurance O 0,54 x 0,95 = 0,51 soit 49% de bonus
13 ans d’assuranceM 0,51 x 0,95 = 0,48 (plafond à 0,50)

Dans l’exemple de 5% de bonus supplémentaire chaque année, il faudra donc 13 ans pour passer de 0 à 50% de bonus. Courage aux jeunes conducteurs qui ne pourront pas avoir le maximum de bonus avant leurs 30 ans.

Passé 50% de bonus, les assurances appliquent généralement une réduction spécial « super bonus » ou autre pour fidéliser leurs clients. Il arrive aussi que le premier sinistre responsable ne coûte « rien », le bonus n’est pas amputé sauf récidive dans les trois ans.

Calcul du prix

L’assureur applique le coefficient bonus/malus sur la cotisation brute qui correspond au véhicule et aux garanties souhaitées.

Par exemple pour une cotisation brute de 1000€, on applique un bonus de 24% soit 240€ de moins. L’année d’assurance coûtera donc 760€ grâce au bonus. Plus de bonus = moins cher à payer.

Et le malus ?

Si le bonus s’acquiert petit à petit, le malus frappe violemment les primes d’assurances auto et moto. Chaque sinistre 100% responsable engendre une perte de 25% du bonus, c’est-à-dire plus de 5 ans sans le moindre accident. Habituellement, les chocs sur parking sont partagés et l’impact est réduit de moitié : chacun perd 12,5% de bonus.