Le gynécologue – obstétricien congolais Denis Mukwege s’est vu remettre le Prix Nobel de la paix 2018 à Oslo. Il a été récompensé pour ses années de gynécologie réparatrice sur des femmes violées au Congo, depuis la fin des années 1990. Une « guerre sur le corps des femmes » pour dénoncer le viol en tant qu’arme de guerre, qui mutile les femmes mais aussi les enfants voire les nourrissons. L’homme qui répare les femmes, comme il est surnommé, a livré un discours très émouvant sur la réalité en République Démocratique du Congo mais s’étend à toutes les victimes de violences sexuelles dans le monde.

Réfléchissez au coût humain de la fabrication d’un smartphone ou d’un bijou.

Résumé du discours de Denis Mukwege en version écrite.