L’ascension de l’Everest est-elle encore un challenge sportif réservé à l’élite ? Ce n’est pas ce que l’on peut déduire des embouteillages sur le toit du monde, ayant entrainé ou participé à la mort de 11 apprentis alpinistes. Trop de monde accepté pour tenter l’ascension, pas assez de niveau minimum demandé, la recherche du profit par les agences qui conduisent les touristes à 8 848 m, le tout conduit à des images alarmantes et des décès que l’on aurait pu éviter.