Il n’y a pas que les hommes qui peuvent « acheter de la compagnie ». Les Japonaises ont aussi la possibilité de louer les services d’un homme, plus ou moins jeune, pour les accompagner au cinéma, dans une soirée mondaine ou simplement pour partager un repas.