Hellfest : une assurance qui n’assure pas

0
15
hellfest photo mainstage scene

La direction du Hellfest a annoncé l’annulation de l’édition 2020 qui devait se tenir en juin. Une décision normale au vu des circonstances mais là où le bât blesse, c’est que l’organisation avait souscrit à une assurance spécifique qui couvre les pandémies et ce même assureur, Albingia, refuse la prise en charge de l’événement annulé. Le Hellfest a donc communiqué à ce sujet en concluant par deux mots à l’attention de l’assureur !

Message officiel du Hellfest

Consciente des enjeux et de sa responsabilité, l’association Hellfest Productions avait pourtant pris le soin de contracter une assurance de type « tout sauf » avec la compagnie susnommée ALBINGIA, société française d’assurance ayant son siège à Levallois Perret, et ce pour la modique somme de 175 000 €, correspondant au montant de la prime du contrat censé nous couvrir de potentiels risques menant à une annulation. Ce même contrat d’assurance stipule clairement que seront prises en charge les pertes pécuniaires dues à d’éventuelles pandémies à condition que le contrat ait été signé avant l’apparition et la reconnaissance de cette pandémie par les autorités françaises ou par l’OMS. Notre contrat a été signé le 17 décembre 2019, soit avant l’apparition officielle du virus en Chine. Seulement voilà, notre chère compagnie d’assurance démontre à qui en doutait encore, qu’il est plus facile de payer des primes de contrat plutôt que d’obtenir réparation pour des préjudices censés être couverts : ALBINGIA nous a adressé une fin de non-recevoir sous prétexte que ce « type » de pandémie ne rentrait pas dans les termes de notre police d’assurance. 
Bref, en attendant le début de cette longue procédure, deux mots nous viennent à destination de cette compagnie d’assurance censée être spécialisée dans les domaines de l’évènementiel et de l’audiovisuel : FUCK YOU!